04 décembre 2009

62. MONUMENT #2 - La ligne droite.

2.    La ligne droite.S’engager sur la chaussée à deux voies que tout le monde a vue. Long trait de scie coupant les logiques géologiques, la grande dépression entre deux cols, entre deux bouts du monde, celui où j’ai garé la voiture pour prendre un grand morceau de respiration, et celui là bas avec le virage à droite que je vois d’ici et le trou dans la barre rocheuse où je sais que je vais m’arrêter pour souffler, regarder à l’envers, dans trois heures ou six heures ou neuf heures. Tout le monde l’a vu en photo, le virage... [Lire la suite]
Posté par andremriviere à 17:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

07 décembre 2009

62. MONUMENT #3 - Un chapeau mexicain.

3.    Un chapeau mexicain.Suis-je vraiment obligé ? Dois-je vous faire subir la punition de voir le rêve éclater sous la lapidation des mots descriptifs ? Lumière verticale, couleurs chatoyantes, chaleur rayonnante, piste balisée et chemin interdit, où se croisent catxcat et cavaliers, car il y a aussi un parcours pour cavaliers, ceux qui s’y croient d’ailleurs ils sont déguisés mais est-ce un déguisement ? Les touristes à cheval vont plus loin dans les recoins que les catxcat et c’est heureux, dans l’ombre plus chaude des... [Lire la suite]
Posté par andremriviere à 18:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
19 décembre 2009

Aparté.

Edition du 20 décembre. Je ne suis pas sûr d'avoir eu une bonne idée en posant cette photo aérienne pour illustrer mon propos. Maintenant je l'ai fait et je laisse. Mais fallait-il illustrer, franchement? N'est-ce-pas détruire l'idée même de ce récit? Aucun cobra n'est visible dans cette image, aucune langue de chat, aucun chocolat, alors à quoi bon? Le cerveau n'est-il pas assez grand pour contenir tout ce qu'il a envie de contenir, sans lui tenir la matière grise par la main. Encore heureux, j'ai un peu flouté, et la photo... [Lire la suite]
Posté par andremriviere à 01:06 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
21 décembre 2009

62. MONUMENT #4 - Impair et impasse.

4.    Impair et impasse.Les détours, les contours, les retours et le rebours se comptent en dizaine de miles, en heures de route, en journées de cheval, en lunes de marche. Le temps de t’apercevoir de l’anomalie et tu as perdu une semaine. Ne me regarde pas de cet air ahuri, je sais bien que tu n’as perdu que trois heures et qu’elles valaient la chandelle.Soleil plein la vue, tu t’es obstiné, ton instinct, ton rêve de bouts et de promontoires, ton désir d’impasses. La grande fissure du plateau n’en avait pas fini avec toi,... [Lire la suite]
Posté par andremriviere à 23:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,