10. Le cerveau semble se mettre au diapason de cette vastitude. On dirait qu’il devient immense à son tour. Ne croyez surtout pas qu’il s’agit d’intelligence, ce serait trop facile. Non, c’est juste une question de taille. Alors l’influx nerveux, vous savez, ce truc qui circule dans notre fouillis capital, cet ectoplasme ni chimique ni électrique, mi-chimique mi-électrique, ou quoi d’autre, pour en faire le tour va mettre beaucoup plus de temps.

On voit des choses en roulant dans les plaines, et longtemps après on voit qu’on a vu des choses. Les belles fermes du Wisconsin et du Minnesota ont fait place à des bâtiments de même taille, de même couleur, les granges rouges d’Amérique, de même forme dite victorienne je ne sais ce que vient faire ici la reine Victoria, et pourtant ce ne sont plus les mêmes.

Il faut se rendre à l’évidence, la dégradation a fait son œuvre. Les peintures moins éclatantes, les planches sur les vitres, le portail avachi, de détail en détail, puis de moins en moins détaillé, la pauvreté gagne la plaine en venant de l’Ouest. Nous découvrons le phénomène en croisant la première ferme en ruine, mais est-ce la première ? Elles se succèdent : tous les quatre ou cinq ranch, en voici un, abandonné ou qui en présente tous les indices. Pas toujours, en sort parfois un vieux pick-up poussif conduit par un Red Neck au regard fuyant.

Le regard fuyant, c’est moi qui l’ai inventé. J’avais envie dans mon élan de leur trouver le regard fuyant, à ces descendants des fous en chariots, qui volaient vers la fortune et la terre des indiens en même temps. Les voici au bord du chemin, dans leur guimbarde, devant le portail effondré d’une bâtisse en ruine, à se demander quand arrivera la prochaine subvention de Deubeuliou pour tenir le prochain hiver.

Il ne convient jamais de s’apitoyer, ni sur l’affamé, ni sur le malade, ni sur le pauvre. Ils ne nous demandent pas de nous apitoyer. Ils demandent seulement qu’on les regarde et qu’on pense à eux. On peut apporter, si l’on peut et comme on peut, de l’aide, du temps, de la compétence. On n’est jamais obligé mais c’est mieux de le faire que de ne pas le faire. La pitié est la plus perverse forme de sentiment de supériorité qui soit. Je connais la compassion, l’entraide, la solidarité, et la fraternité qui les unit toutes.

Alors, malgré toutes les préventions que je peux avoir contre ces descendants des vainqueurs de Wounded Knee, ces électeurs de Bush quoique, ces buveurs de Root Beer, un jour mes amis vous devrez essayer de boire de la Root Beer j’ai essayé deux fois pour être sûr et je ne recommencerai plus jamais, malgré tout cela, et parce qu’ils sont paysans eux aussi, ils sont un peu mes frères.

N’exagérons rien, je sais ce qu’ils feraient à Le Roi Jones, à Duke Ellington ou à Joshua Redman s’ils croisaient leur route, et à beaucoup d’autres. La pauvreté n’explique pas tout et ne justifie rien. J’ai donc continué ma route, après cette découverte de l’anéantissement de l’espoir des pionniers. Que va t’il bien pouvoir rester, dans ces plaines ?

                                                                                (à suivre)