23 août 2005

Les Indiens.

11. Que va t’il rester, dans ces plaines ? Quand tout paraît abandonné à perte de vue et qu’on commence à craindre que les judicieux conseils avaient raison, on aperçoit très à l’écart de la route une maison, plutôt une baraque de chantier il y a des engins à proximité. Un panneau encore plus vermoulu que celui du genou blessé indique la direction d’un bar-drugstore-boutique-souvenirs-toilettes. Un chemin se détache et nous conduit au bistrot. Il est tenu par une vieille indienne édentée. On la reconnaît bien, pas besoin de... [Lire la suite]
Posté par andremriviere à 09:50 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

02 septembre 2005

Résumé des épisodes précédents.

12.1 Où suis-je, où sommes nous ? Il ne suffit pas de gambader, tôt ou tard des scribes, des notaires, des comptables, des agents du fisc, des observateurs bien renseignés vont venir, compiler, vérifier, poser des scellés, enchaîner les procédures, débusquer les erreurs. Déjà j’en ai repéré qui me suivent à la trace, de loin. Pour le moment, c’est amical et attentif, tout va bien. Mais comme on ne sait jamais, je vais devoir être géographique et chronologique. En tout cas, je ne peux vous laisser en plan dans la plaine et filer... [Lire la suite]
Posté par andremriviere à 13:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
04 octobre 2005

Fin de partie.

13. Le lendemain, la route 90 nous a abandonnés sur des chemins hagards et rectilignes. Un pont au pied des collines franchit le lac Francis qui a remplacé le fleuve dompté, le Missouri barré. De l’autre côté l’herbe est moins verte. Rosebud et Pine Ridge, je ne sais si ce sont les traductions approximatives de noms de tribus ou de noms de lieux, ou des baptêmes déposés par quelque pionnier remplaçant la réalité par son rêve, mais nous voici chez les indiens. Les indiens, les orages, chaleur et poussière, la vie qui ralentit,... [Lire la suite]
Posté par andremriviere à 19:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]